Concert au Musée Gorsline: Eric Franceries fête ses 40 ans de carrière !

Dimanche 17 juillet à 18:00

Eric Franceries fête ses 40 ans de carrière !

::: Classique ::: Jazz ::: Tango ::: Blues :::

Il revient à Bussy pour sa 10ème prestation, c’est dire combien nous sommes heureux de fêter cet anniversaire avec lui.

Son programme sera un rappel des œuvres qui ont guidé ses choix stylistiques pour le plus grand bonheur de ceux qui l’ont déjà entendu et de ceux qui le découvriront.

https://www.facebook.com/events/1718624898391374/



Éric Franceries est un guitariste classique français.
Guitariste international, il se produit en concert aussi bien en soliste qu’en musique de chambre, du Japon aux États-Unis, en passant par tous les pays d’Europe. Alexandre Lagoya a dit de lui : « Éric Franceries maîtrise son art avec sensibilité. Il a toujours été un interprète sachant réunir ses possibilités techniques au service d’une haute spiritualité musicale ». « Éric Franceries traverse les générations et les frontières de la six cordes, devenant au fil des années l’homme carrefour du classique... » (Guitarist Classic Acoustic, hors-série n° 5).
Eric Franceries est actuellement professeur de guitare classique au CRD (Conservatoire à Rayonnement Départemental) de Villeurbanne.
Eric est venu jouer plusieurs fois au Musée Gorsline, en solo et avec ses prestigieux collègues (avec Jérémy Vannereau pour un programme inoubliable sur le tango argentin, avec sa fille Chloé, flûtiste et son fils Valentin, percussionniste dans d’autres programmes classique et jazz…). Ce dimanche 17 juillet 2016, à 18h, pour l’anniversaire de ses 40 ans de carrière professionnelle, il revient avec un programme qui « fait le tour » des divers styles qu’il a développés et présentés au public à travers les années.
Rappel
Victoires de la musique 1994, avec Claude Bolling et Jean-Pierre Rampal
Pour la guitare il obtient une médaille d’or au conservatoire de Toulouse
Pour le basson il obtient une médaille d’or au conservatoire de Lyon
Premier Prix du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, dans la classe d’Alexandre Lagoya

VOICI un article sur le concert